L’idéal de la renaissance et l’idéal contemporain

L’idéal de la renaissance était être polymathe, apprendre du monde dans tous ses aspects, et le profiter de la même façon : faire musique, faire poésie, faire mathématique, faire philosophie, tout pendant la même vie. Est-ce que l’idéal contemporain d’avoir argent, d’être financièrement indépendant, de boire alcool, d’avoir un travail monotone, de perdre le temps en faisant de choses idiotes parce qu’on n’a rien d’énergie déjà car le travail ou les études —qu’on fait seulement pour pouvoir avoir travail et argent après— en ont ravi toute, est mieux ? Est-ce que vous croyez que nous sommes mieux maintenant ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *